Neuf disciplines de médecine parallèle peu connues qui méritent votre attention

C’est surtout avec l’avènement du concept de l’être « corps, esprit, âme » que la médecine allopathique a révélé ses limites.

En effet, les médicaments traditionnels sont efficaces pour soigner le corps physique, mais l’esprit malade a besoin d’un autre genre de thérapeute.

C’est ainsi que d’autres médecines parallèles ou alternatives sont apparues depuis quelques dizaines d’années.

En réalité, le mot « apparition » n’est pas vraiment approprié puisque certaines de ces disciplines ont été utilisées depuis des centaines d’années. Seulement, et surtout en occident, elles ont été oubliées en quelque sorte et laissées la place à la médecine allopathique.

Heureusement, ces disciplines refont surface de nos jours à des degrés différents de popularité et d’efficacité.

L’énergie, le point commun entre la plupart d’entre elles

Il existe un point commun entre la plupart de ces disciplines parallèles : l’énergie. Selon les traditions et les croyances, l’énergie serait à l’origine de toute chose et de la vie.

Dans la culture traditionnelle chinoise, l’énergie ou le chi est même présent dans les objets inertes et influence la vie de chaque être vivant. À l’intérieur du corps humain, l’énergie circule avec un certain équilibre. C’est lorsque cet équilibre est rompu que les maladies apparaissent. Ces dernières peuvent être physiques, psychiques ou mentales.

Soigner l’être revient donc lui faire retrouver cet équilibre.

Neuf médecines parallèles peu connues qui méritent d’être connues

Notez que nous n’allons pas parler de disciplines connues comme l’acupuncture ou la réflexothérapie. Nous allons surtout vous faire découvrir des disciplines que peu de gens connaissent.

Le magnétisme

Le magnétisme fait appel à la notion d’équilibre du champ magnétique et au pouvoir d’un guérisseur capable de remettre cet équilibre chez un patient.

On parle surtout d’un « pouvoir » au lieu d’un « savoir-faire » puisque le thérapeute transmet son énergie à la personne qu’il traite.

C’est pourquoi on parle aussi de don lorsqu’il s’agit d’un magnétiseur, malgré le fait que ce dernier doive suivre des études, comme celles proposées sur ce site, afin de maîtriser ce don et devenir thérapeutes.

Le magnétisme permet notamment de traiter les problèmes de peau, la fatigue physique ainsi que les douleurs musculaires et sciatiques.

Le Reiki

Le Reiki vise aussi à rétablir le déséquilibre du champ magnétique d’un individu en intervenant sur son champ vibratoire. Seulement, à la différence du magnétisme par exemple, le thérapeute n’a pas besoin d’un don.

Son rôle se limite à être le canal de l’énergie universelle pour rétablir la force vitale de son patient. Les bienfaits du Reiki sur le corps sont multiples. On peut par exemple citer l’apaisement du corps et de l’esprit, la relaxation et le soutien d’un processus de guérison si le patient est déjà sous traitement.

L’acupressure

Pour ceux qui connaissent bien l’acupuncture et ses bienfaits, l’acupressure ou digitopuncture en est une variante. Les deux disciplines partagent le même principe, mais au lieu des aiguilles, le thérapeute utilise ses doigts.

Il stimule des points énergétiques du corps afin de rétablir l’équilibre et la bonne circulation de l’énergie du corps. L’acupressure est notamment recommandée pour gérer le stress et calmer les tensions nerveuses. Cette discipline renforce aussi les organes et la défense immunitaire.

Le Shiatsu

Le massage Shiatsu présente des similitudes avec l’acupressure, mais il s’agit bien de deux disciplines différentes.

Le Shiatsu se distingue surtout par la méthode de diagnostic. En effet, le thérapeute analyse le patient en observant ou en palpant différentes parties de son corps, comme la langue, le visage et surtout le « Hara » ou l’abdomen.

Il pratique ensuite des pressions sur des points précis du corps. Notez que le patient reste habillé lors d’une séance de shiatsu ou d’acupressure, au contraire d’un massage traditionnel.

La Yogathérapie

Le Yoga peut être assimilé à une discipline sportive ou un loisir. Pourtant, elle permet aussi de soigner certains maux du corps et de l’esprit, grâce à une ligne de conduite bien précise durant et en dehors des séances.

Parmi ces pratiques, on retrouve des postures, des techniques de respiration, des étirements, des mudras qui sont des mouvements propres au yoga et de la méditation.

La yogathérapie est notamment efficace pour traiter les maux de dos, l’hypertension, les maladies cardiaques et certaines maladies chroniques.

La lithothérapie

La lithothérapie se base sur le principe que les pierres et les cristaux émettent une certaine vibration que le corps humain est capable de capter.

Certaines vibrations peuvent avoir des effets positifs et d’autres négatifs qui dépendent de la nature de la pierre elle-même. La lithothérapie consiste donc à choisir la pierre la plus appropriée par rapport aux maux de l’individu et par rapport à ses besoins.

Il peut ensuite placer les pierres dans sa maison, dans son lieu de travail ou confectionner un collier ou un bracelet en les utilisant.

L’hypnose

L’hypnose est surtout connue dans des foires et des cirques. Et pourtant, elle permet aussi de guérir. Cette discipline est surtout utilisée comme un complément de la médecine allopathique.

Convaincre un individu qu’il puisse guérir rapidement est l’une des techniques utilisées par l’hypnose. Le thérapeute s’adresse directement au subconscient et stimule les émotions, tout en cherchant à dénouer les nœuds et les blocages.

L’hypnose permet ainsi de retrouver le pouvoir d’autoguérison.

Le chamanisme

L’image qui vient en tête lorsqu’on parle de chaman est celle de ce personnage qui porte la peau d’une tête d’animal sur la tête. Et pourtant, le chaman actuel possède un tout autre visage, même s’il utilise toujours certaines pratiques comme le tambour.

Le chaman a reçu le don de pouvoir guider un être à effectuer par exemple un voyage intérieur ou un assainissement de son corps et de son esprit. Associé surtout aux maux spirituels, le chamanisme permet à un patient d’être plus stable et prévient le stress et les angoisses.

La mémoire cellulaire

D’après cette discipline, les cellules de notre corps gardent en mémoire certains événements du passé, qui seraient à l’origine de certains nœuds et blocages.

Ces derniers peuvent aussi provenir de nos vies antérieures et ont des influences positives ou négatives sur notre vie actuelle et notre santé.

Cette discipline vise donc à rechercher les cellules affectées et à les reprogrammer en quelque sorte afin de retrouver un bon équilibre physique et psychique.