La méthode Vittoz : vivez pleinement l’instant présent et apprenez à positiver !

Il est bien connu que « les problèmes ont l’importance qu’on leur donne ». Plus nous ressassons nos soucis, plus ils gagnent de l’ampleur et plus nous courrons le risque de nous enfermer dans une bulle de négativité, dont il est parfois difficile de se sortir.

Les conséquences ?

Une augmentation du stress, des pensées obsessionnelles permanentes et un sentiment de peur par anticipation qui nous empêchent de voir les bons côtés de la vie et d’être heureux.

La méthode Vittoz peut vous aider à rétablir l’ordre dans vos pensées et vous réapprendre à vous concentrer sur les aspects positifs de la vie. Découvrez de quoi il s’agit et quelles sont les principales étapes de cette méthode qui peut vous aider à retrouver votre bien-être.

La méthode Vittoz : une pratique de développement personnel

Le docteur Roger Vittoz a été l’un des premiers à se pencher sur les problèmes de santé liés au stress, il y a plus d’un siècle.

En comprenant que le cerveau est le moteur de notre santé mentale et physique, il entreprend de créer une méthode de rééducation du contrôle cérébral, qui a depuis montré ses preuves sur le traitement de nombreuses névroses. Son mantra ? Donner les moyens au patent de se guérir lui-même.

De nos jours, cette méthode est étudiée scientifiquement par les neurosciences et fait même l’objet d’un programme scientifique nommé FoVea.

En outre, un Institut, reconnu par la Fédération française de Psychanalyse et de Psychothérapie, lui est dédié avec pour objectif la divulgation de cette méthode qui est considérée comme une pédagogie voire même une psychothérapie.

Les résultats de la méthode Vittoz sont prometteurs : en analysant les causes de nos tourments, en identifiant des solutions et en mettant en œuvre des techniques mentales, il est possible de retrouver la capacité à privilégier les bons souvenirs et adopter la positive attitude !

L’idée fondamentale est de nous reconnecter avec nos 5 sens et nous aider à prendre conscience de sensations et émotions. C’est pour cette raison que cette méthode est considérée comme une démarche de rééducation psychosensorielle.

Les étapes de la méthode

1/ Lister ses peurs et ses soucis

Vous commencerez par faire une liste de toutes les préoccupations, pensées négatives et problèmes que vous avez actuellement ou qui vous rendent habituellement tristes ou anxieux. L’écriture a un effet libérateur et permet de redonner leur vraie dimension aux soucis qui nous tourmentent.

Une fois couchés sur le papier, certains problèmes qui peuvent sembler insurmontables prendront une dimension plus objective.

Ces quelques questions pourront servir de base à cette introspection :

  • Pour quelle raison l’opinion des autres sur mes actions est-elle si importante ?
  • En général, à quels moments suis-je pris de pensées négatives ?
  • Qu’est-ce qui me rend triste ou anxieux ?
  • Pourquoi suis-je en froid avec telle personne ?
  • De quoi ai-je peur exactement ?
  • Qu’est-ce que je pourrais modifier pour ne plus me sentir inférieur aux autres ?

Il faudra alors réfléchir pertinemment à chacun de ces points et extérioriser par l’écrit les sentiments suscités par ces questions. L’objectif est d’inciter à l’introspection et se pousser dans ses retranchements.

2/ À la recherche de solutions

Après avoir mis des mots sur les peurs et les doutes, il sera plus simple de réfléchir à leurs possibles résolutions.

Habituellement, nous avons tendance à responsabiliser les autres pour les problèmes qui surgissent dans notre vie. Mais cette déculpabilisation est vaine.

Ici, vous devrez vous mettre au centre de l’analyse et essayez de comprendre ce que vous-même pouvez réellement entreprendre pour résoudre les situations.

Cette étape de recherche de solutions est la clé, mais il faut se donner le temps de l’analyse et ne pas la bâcler, car tout ne va se résoudre en un claquement de doigts.

Il pourra éventuellement être bénéfique de se retourner vers de proches amis ou même de demander l’aide professionnelle d’un thérapeute qui pourra vous écouter et vous orienter dans cette démarche.

3/ De la théorie à la pratique

L’étape précédente est primordiale, mais quand bien même les pistes auront été trouvées pour résoudre les problèmes, il peut être malgré tout difficile de se défaire complètement de cette tendance à s’engouffrer dans des pensées négatives.

Vittoz a développé des exercices pratiques à cet effet. Ces exercices de réceptivité et de concentration peuvent à première vue paraître d’une extrême simplicité, voire enfantins, mais le degré de difficulté augmente progressivement.

L’objectif de ces exercices est de démontrer qu’il faut s’entraîner à chasser les pensées néfastes, de la même façon que l’on doit s’entraîner à retenir les meilleurs aspects de notre vie et ses bons moments.

Le cerveau doit être éduqué dans cette direction et pour cela les exercices doivent être intégrés dans la vie quotidienne et répétés avec régularité.

Pour qui ?

Alors, si vous manquez de confiance en vous, si vous êtes envahis par des pensées négatives et remarquez que vous avez des troubles de la mémoire et de la concentration, ne vous attardez pas, car ces états sont réversibles.

Envisagez de vous faire accompagner par des spécialistes praticiens de la méthode Vittoz. Redevenez enfin le maître de votre vie et de vos pensées. Améliorez votre auto-estime et votre relation avec les autres et reprenez goût à la vie et ses sensations.